Warriors Cats

Dans cette bataille, même le héros peut mourir, à toi de voir...
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 We don't have fun.

Aller en bas 
AuteurMessage
Mélodieuse Assassine
Guerrier
J'suis indépendant et je te merde

Mélodieuse Assassine

Nombre de messages : 28
Âge : 23
Date d'inscription : 27/07/2010

Chat
Sexe: Femelle
Rang: Guerrier
Clan: Vent

We don't have fun.  Empty
MessageSujet: We don't have fun.    We don't have fun.  Icon_minitimeMer 28 Juil - 22:24


    You are my view ; I am your voice.
    Tu es ma vue ; je suis ta voix.

    Il était temps. Temps de se lever. Temps ensoleillé. Il avait fait frais dans la nuit. Une petite pointe de fraîcheur qui avait amené la bonne humeur à tous. Pouvait - on en dire de même pour Mélodieuse Assassine, l'Ange Noir ? Non. Parce qu'elle n'était tout simplement jamais dans une humeur que l'on pouvait qualifier de bonne. Peut - être une humeur " semblant bonne ", lorsqu'elle joue à son Jeu. Mais jamais elle n'était de ce que l'on pouvait appeler " bonne humeur ". Parce que bonne humeur pour l'Ange Noir, c'est sourire comme une conne toute la journée sans raisons, avoir l'air nunuche, niaise et par - dessus tout tout simplement stupide.

    Donc rien ne pouvait soutirer un sourire à l'Ange Noir en ce début de journée. A part peut - être sa sœur. l'Ange Noir était toujours debout sur sa couche d'herbe sèche et cramoisie, la seule que l'on puisse trouver sur les terres qui réclamaient une bonne pluie pour se revigorer. Seulement, il faisait encore bien chaud aujourd'hui, et la pluie ce ne serait pas pour tout de suite. Dommage. L'Ange Noir adorait la pluie. Parce que les chats grognaient et étaient mécontents. Parce qu'ils faisaient tout pour ne pas sortir, à se traîner dans leurs tanières. Et elle, elle gambadait sous la pluie, à leur adresser des sourires méprisants. Là, on pouvait dire qu'elle était dans un semblant de bonne humeur.

    Mais il faisait beau. Très beau. Affreusement beau. Terriblement beau. Elle souffla de mépris. Elle avait beau être aveugle, elle sentait le soleil taper doucement sur sa fourrure noire qui attirait d'une façon désagréable les rayons du soleil et qui la faisait chauffer très vite. Ses yeux d'argent pur recouverts d'un voile opaque cherchèrent le visage de sa sœur. Sans succès, évidemment. Tout ce qu'elle avait vu depuis son enfance, depuis sa naissance, c'était un écran noir. Jamais elle n'avait pu goûter aux visions de rêve des autres. Elle n'avait jamais vu à quoi ressemblait sa mère et son frère, et ça, elle le regrettait amèrement. Elle ne saura pas non plus à quoi ressemble le lieu, les terres qu'elle a foulées durant toute sa vie, et ce même après sa mort. Ou peut - être que lorsqu'elle aurait atteint le Clan des Étoiles, on lui accorderait enfin ce magnifique don qu'est la vue ?

    L'Ange Noir se faisait une idée, une simple idée de comment était sa sœur. Elle imaginait ses yeux de sang, ayant perdu un peu de leur éclat vif à cause du mutisme, à cause de l'effacement et de l'absence. Et puis sa fourrure, sa fourrure crème, qu'elle sentait si douce contre elle lorsqu'elles dormait comme une seule boule de fourrure. Elle l'imaginait plutôt petite, mais plus grande que lorsqu'elle la sentait un peu rétrécie à ses côtés, d'où son surnom " Petite Grise ".

    Mélodieuse Assassine n'a jamais su à localiser les choses correctement, et encore moins dans le campement, où le bruit de fond était toujours assez conséquent et ne lui permettait donc pas de pouvoir prendre beaucoup de repères. L'Ange Noir décida qu'il était temps de quitter la tanière à l'ambiance étouffante. Elle avait besoin d'air. La lumière qui traversait les branchages commençaient déjà à chauffer sa fourrure d'ébène de manière ... désagréable. Son pelage paraissait strié de raies plus claires ; or c'était faux. L'Ange Noir secoua d'un coup léger mais ferme la fourrure qu'elle sentait contre sa patte arrière droite. Elle devina les côtes de sa sœur et la secoua doucement. Elle savait les paroles inutiles, simplement pour cela. Elle était la voix de sa sœur, et un peu la sienne.

    Elle parvint en buttant contre quelques corps, comme à son habitude, jusqu'à la sortie. Enfin sortie ... Jusqu'à ce qu'elle puisse se dégager des buissons sous lesquels plusieurs chats avaient élu domicile, pour se protéger un peu du soleil. L'air lui fouetta le visage et elle soupira de soulagement. L'Ange Noir fit quelques pas de côté prudents afin d'atteindre quelque chose de dur. Elle ne trouva rien même en ayant fait une bonne quinzaine de pas. Elle soupira en sachant qu'elle devait être en train de marche comme un agent secret en plein milieu de la clairière du campement. Elle renâcla, agacée de son handicap. Elle s'arrêta donc et ne fit plus aucun mouvement. Il fallait mieux qu'elle attende sa sœur plutôt qu'elle continue à marcher ainsi sans savoir où aller. Elle entendait juste le bruit. Le brouhaha. Rien qui ne puisse l'aider, mis à part peut - être lui faire perdre tous ces repaires et s'en remettre une énième fois à la vue de sa sœur.
Revenir en haut Aller en bas
Mélopée Nuageuse.
• Mélo-truc.
Jus d'orange à la Vicodin 8 D.


Mélopée Nuageuse.

Nombre de messages : 228
Âge : 22
Localisation : Buvant du thé avec le Chapelier Fou (8).
Date d'inscription : 21/03/2010

Chat
Sexe: Femelle
Rang: Apprenti guerrier
Clan: Vent

We don't have fun.  Empty
MessageSujet: Re: We don't have fun.    We don't have fun.  Icon_minitimeVen 30 Juil - 11:58


    Je suis ta vue, tu es ma voix.
    Rêve & Ange.

    Il faisait beau. Oui, je le savais bien, il faisait beau. C'est si simple à dire. Mais ça parait beaucoup plus dur lorsqu'on a les yeux fermés. Ainsi songeais - je au calvaire que devait endurer chaque jour l'Ange Noir, ma sœur. Déambuler dans le noir total et compact, voyant sans les voir toutes les beautés du monde. Mais d'un autre côté, elle n'avait connu que ça, ce mur d'encre la séparant du reste du monde. Je soupira intérieurement. Tout de même, cela devait être frustrant. Le fait de ne pas parler ne me privait pas du don de la vue. Et même si cela faisait bien des lunes qu'aucun mot n'était sorti de ma bouche, mon regard fatigué en avait vu des choses, durant les un an et quelques de ma vie. Je laissa échapper un autre soupir et ramena un peu plus ma queue sur mes paupières closes. Oui , j'en avais vu des choses. Certaines que j'aurais préféré ne jamais avoir à affronter. Mais le destin en avait décidé autrement. Tu ne peux pas changer le passé. Cette phrase si connue me laissait pourtant sur ma faim. Ou plutôt sur mes remords. Un frisson parcourut mon dos hérissé d'épis. A mes côtés, Mélodieuse Assassine venait de se lever, et je devinais à ses gestes secs et dédaigneux qu'elle n'était pas particulièrement de ' bonne humeur '. Qu'importe. De toutes façons elle ne l'était jamais. Mais s'était ma sœur, ma sœur de cœur, à la vie et à la mort. Et elle avait ses raisons, tout comme moi j'avais les miennes de rester enfermée dans un mutisme profond. Les paroles sont d'argent et le silence est d'or.

    Quittant là mes réflexions philosophiques, je commençai à remuer légèrement. Au même moment, Ange me donna un léger coup dans les côtés, au quel je répondis par un étirement vague. Les yeux entrouverts, je vis la silhouette noire de ma sœur quitter les buissons étouffants, buttant comme à son habitude contre un ou plusieurs guerriers grognons. Je cligna lentement des paupières, passant mon regard ensanglanté sur les corps endormis. Puis, silencieuse, je me leva et m'avança avec prudence parmi les chasseurs du Vent. Lentement, je contournai chaque corps, en évitant bien de regarder les yeux et les visages, parfois haineux et désagréables, de mes camarades de Clan. Voici, également, la chose qui nous différenciait le plus, moi et Mélodieuse Assassine ; nos caractères. Elle , ferme , arrogante, narcissique, parfois hostile. Moi, calme, effacée , timide et entourée d'un mur franchissable seulement par l'Ange Noir. La différence résidait aussi dans l'apparence physique. Ange était belle, d'une beauté glaciale, elle intriguait et attirait à la fois. Son pelage était noir, noir comme la nuit, noir comme le Sien. Mais ses yeux, son regard, étaient ceux de notre mère. D'argent pur, cerné d'une fine ligne noire, recouvert d'un fin voile blanc. Vif et vide à la fois. Mois j'étais plus ' basique ', moins étrange, le pelage gris aux multiples teintes et les yeux rouges - sangs ayant perdus de leurs éclats. Parfois, il m'arrivais de m'observer longtemps dans une flaque d'eau ou à la surface même du Lac. Et je voyais à chaque fois le même visage, le même regard. Et je me posais des questions. Sur notre vie. Sur notre destin. Sur nos handicapes. Sur notre but commun. Faute de pouvoir parler, je réfléchissais. Beaucoup. Mais était - se un problème ?

    Enfin. Le Soleil. La lueur de ses rayons. Le jour se levant. Je laissa retomber mes paupières, leva le museau. Un nouveau soupir silencieux fit frémir mon cœur. Je rouvris mes grands yeux ambres - rouges, l'ombre d'un sourire illumina mon visage pensif. Je m'avança vers ma sœur, immobile au milieu du camp telle une statue de pierre. Dès que je fus en face d'elle, je me manifesta en lui effleurant délicatement le museau. Puis, bienveillante, je me retourna et d'un geste de ma queue sur son flanc encre, lui indiqua de me suivre.




____________________

We don't have fun.  Base_113

Dieu aima les oiseaux et inventa les arbres.
L'homme aima les oiseaux et inventa les cages.


Revenir en haut Aller en bas
Mélodieuse Assassine
Guerrier
J'suis indépendant et je te merde

Mélodieuse Assassine

Nombre de messages : 28
Âge : 23
Date d'inscription : 27/07/2010

Chat
Sexe: Femelle
Rang: Guerrier
Clan: Vent

We don't have fun.  Empty
MessageSujet: Re: We don't have fun.    We don't have fun.  Icon_minitimeVen 30 Juil - 22:11

Falling in love again - Eagle Eye Cherry

It's so long now
Since I gave up my heart
I've kept the light down
I don't wanna get it hard

L'Ange Noir était plantée au beau milieu du campement, sifflant d'exaspération contre elle - même. Elle entendit des pas. Très légers. Comme si une petite souris s'approchait d'elle. Elle ne mit pas longtemps à découvrir l'auteur des faits. La Petite Grise, en silence, lui effleura le museau. Elle lui signifiait sa présence, l'Ange Noir inclina les oreilles vers l'avant, comme pour signifier à Rêve Chimérique qu'elle l'avait reconnue. L'Ange Noir entendit un mouvement fluide et un frottement, puis sentit quelque chose effleurer ses côtes. C'était Rêve Chimérique qui lui demandait d'une manière tout à fait bienveillante de la suivre. C'est bien la seule qu'elle n'enverrait jamais balader.

Mélodieuse Assassine la suivit donc, ne pouvant se remettre qu'à sa vue. C'était frustrant de savoir que sans sa sœur, l'Ange Noir ne pourrait pas faire grand - chose, car elle a horreur de demander l'aide d'autrui. Oui, ce serait une atteinte affreuse à son égo sur - dimensionné. Déjà que devoir compter sur sa sœur l'agaçait, alors en plus demander l'aide de quelqu'un d'autre, pensez - vous ... Elle préfèrerait mourir que de devoir donner sa confiance à quelqu'un d'autre qu'à sa sœur. En fait, elle était bien contente qu'elles ne se quittent presque jamais. Parce que sinon, elle serait plus souvent que ça dans l'embarras. L'Ange Noir doit s'avouer totalement déboussolée lorsqu'elle sait sa sœur indisponible. Paniquée, un peu amère. Elle sait pertinemment que la Petite Grise est la vision qu'elle n'a jamais eut.

Elle avait faim. Elle grimaça et émit un grognement qui signifiait justement son besoin : la faim. Elle se repéra alors ; elles étaient près de la pouponnière, parce qu'elle entendait des voix féminines très calmes, des petits couinements et des bousculades générales. C'était bien la pouponnière, à n'en plus douter. Elle devinait les regards de pitié des reines et ceux intrigués des chatons qui devaient observer les deux sœurs avec curiosité. Évidemment, les reines, elles, croyaient comprendre. Elles croyaient comprendre la difficulté qu'elle ressentait, en pensant que leurs enfants auraient pu être aussi aveugles ou muets, mais non. Ce n'était pas parce qu'elles avaient des gosses qu'elle comprenaient mieux la vie au quotidien de l'Ange Noir. L'Ange Noir lança des regards dédaigneux vers ce qu'elle pensait être les reines, et lança des éclairs tranchants aux petits qui ne devaient pas être bien loin. Peut - être avait - elle lancé ses regards dans le vide. Tant pis, elles devaient quand même avoir compris.

L'Ange Noir tâta, et trouva sa sœur non loin. Elle lui indiqua d'un geste le tas de gibier, dont elle connaissait l'emplacement exact depuis la pouponnière. Elle s'avança alors avec une assurance vers le tas de gibier. Comme on pu s'en douter, quelqu'un lui buta dedans. Ça n'arrivait pas si souvent que ça. L'Ange Noir cracha dans la direction de l'inopportun. Et alors là, elle se lâcha, les mots sortirent avec calme mais mépris flagrant.

« Crétin. T'sais pas que j'ai plus de mirettes ? Alors fait gaffe. Si tu l'savais pas, maintenant si, et si tu me butes encore dedans, je donne pas cher de ta peau. C'est pas parce que je suis aveugle que je peux pas te déchiqueter. Alors que je t'y reprenne plus. »

Elle lança un dernier regard dédaigneux et froid à ce qu'elle pensait être la tête du matou, et elle indiqua d'un geste de tête à sa sœur qu'elles le plantaient là. Elle lança un dernier regard en coin vers le matou qui ne semblait pas avoir changé de place. L'Ange Noir afficha un petit air satisfait et arrogant. Elle se dirigea avec légèreté et fierté jusqu'au tas de gibier, tête et queue haute, allant patiemment à l'allure de sa sœur qu'elle sentait à ses côtés. Son nez repéra l'odeur du gibier. Elle se dirigea vers l'odeur et sentit quelque chose sous sa patte. Son repas, probablement. L'Ange Noir attrapa délicatement la proie entre ses crocs et attendit que sa sœur se serve.

[ Ça m'agace, j'ai l'impression de faire agir ta minette x___x ]
Revenir en haut Aller en bas
Rêve Chimérique.
Guerrier
J'suis indépendant et je te merde

Rêve Chimérique.

Nombre de messages : 4
Âge : 22
Localisation : Enfermée dans mon mutisme.
Date d'inscription : 01/08/2010

Chat
Sexe: Femelle
Rang: Guerrier
Clan: Vent

We don't have fun.  Empty
MessageSujet: Re: We don't have fun.    We don't have fun.  Icon_minitimeJeu 21 Oct - 20:12

        We don't have fun.  Freedom_by_queenofdirtshire

        We don't have fun.  Freedom_by_LastStar
          I'm quiet you know
          You make a first impression
          I've found I'm scared to know
          I'm always on your mind

          Even the best fall down sometimes
          Even the stars refuse to shine
          Out of the back you fall in time
          I somehow find you and I collide

          Don't stop here
          I lost my place
          I'm close behind.




    Pof. Ce fut un bruit mas, las, le bruit de deux épaules qui se heurtent, le frémissement de deux pelages qui s'effleurent. Pof. Ce bruit, je le connaissais bien. Et également les conséquences qu'elle, seule, simple collision sans avenir, pouvait engendrer. Déjà l'Ange Noir reculait, soudain glacée, la pierre lunaire de ses yeux devenue tranchante comme une lame. Le fautif, bougon, levait un œil mauvais et goguenard vers Mélodie. Un apprenti, brun-moucheté, ses petits yeux noirs de rat dépeignant une certaine stupidité. Des épaules carrées, un poil court et dur, des membres fins et secs. Je frémis, oreilles en arrière, œil inquiet, fuyant. Cette paralysie idiote, cette folie ravageuse, cette phobie lugubre de l'autre, rampait lentement vers moi, m'encerclant, attaquant mon cœur qui ruait dans ma poitrine. Et je m'écrasais, muette, déchirée. Mes lèvres tremblaient, toute ma joie matinale envolée. Et cette honte, désespoir silencieux rongeant mon esprit, revint, plus fort qu'hier, aperçu de ce que sera demain. Jamais je ne pourrai défendre ma sœur. Jamais je n'aurai le courage de me rebeller comme l'avait jadis fait mon feu cher frère, même contre un apprenti.
    Petite Grise. Voilà ce que j'étais.

      « Crétin. T'sais pas que j'ai plus de mirettes ? Alors fait gaffe. Si tu l'savais pas, maintenant si, et
      si tu me butes encore dedans, je donne pas cher de ta peau. C'est pas parce que je suis aveugle
      que je peux pas te déchiqueter. Alors que je t'y reprenne plus.
      »

    L'apprenti ouvrit la bouche, puis la referma, éperdu. L'Ange Noir baissa son regard voilé et arrogant sur un point invisible quelque part derrière l'épaule mouchetée, puis, satisfaite, fit un signe de la tête en ma direction. Viens. Silencieuse, j'approuvai pour moi-même, abattue. Si il y avait un étincelle positive dans ce triste livre, c'est que, Mélodieuse Assassine, elle, n'avait pas besoin d'être défendue. Pourtant, une pensée à ma mère, à mon frère. A moi-même. Nous deux constituons un livre, un livre ensanglanté, d'uniquement deux pages liées. Si l'une se détachait, l'autre se mourrait. J'étais sa vue, elle était ma voix. J'étais sa presque-liberté, elle mon presque-bouclier. Nous étions deux êtres complémentaires, qui, pourtant, souffraient. De ce qu'ils n'avaient pas. De ce qu'ils n'auront jamais.

    Jamais. Oui jamais.
    Je me penchai au dessus de la pile de nourriture, saisissant délicatement un bien maigre mulot. Je n'avais pas faim. Jamais faim. Je me redressai, lasse, rejoignant ma sœur qui dévorait ce qui semblait être un lapin. Lasse. Toujours lasse.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




We don't have fun.  Empty
MessageSujet: Re: We don't have fun.    We don't have fun.  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
We don't have fun.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Warriors Cats :: Le RP :: Clan du Vent :: Camp du Vent :: La tanière des guerriers-
Sauter vers: